Newsletter

Abonnez vous à notre newsletter et restez informé de l'actualité de Quai des Arts

Recherche

Date :

People what people ?

  15/12/2018   
  • Danse

Avec People What People ?, le chorégraphe Bruno Pradet invente une pièce sans machine, ni décor où seule la mécanique des corps est visible. Les 7 danseurs sont en complète osmose les uns avec les autres. Ensemble, ils forment un groupe compact dont la géographie intérieure n’a de cesse de se décomposer pour se reformer l’instant d’après. Ils rient, s’affrontent et nous entraînent dans un tourbillon aussi vertigineux qu’explosif. Une communauté de gens bousculés, aux confins de transes collectives et de danses rituelles reliée par une indéfectible pulsation
commune. Portés par une musique électro hypnotisante, ponctuée d’airs de fanfares tour à tour swinguantes, funestes ou revigorantes, les corps se laissent entraîner par un langage commun ensorcelant. Beauté d’une chute, violence d’une crispation, aveuglement d’un homme qui court, effondrement d’une cadence, cette pièce est construite comme une partition musicale. Débordant de vie et d’énergie, elle résonne plus qu’elle ne raisonne. Faite par des personnes qui nous ressemblent, qui s’aiment, se repoussent et se réconcilient, elle condense la vitalité d’une humanité multiple et complexe sur une musique électrisante.

Après avoir accueilli en février 2017, L’homme d’habitude, concert de danse déconcertant de cette même compagnie en association avec les B.L.E.R.O.T.S de RAVEL – qui reste encore dans toutes les mémoires – c’est avec un immense plaisir que Quai des Arts accueille cette nouvelle création au souffle puissant d’un chorégraphe qui sans cesse se réinvente avec des spectacles enthousiasmants.

> Lire la suite

Poupette in Bruxelles

  19/12/2018   
  • Marionnettes

Adapté du livre Deesje (QuiSaitOù) de l’auteure néerlandaise Joke Van Leeuwen, ce chouette spectacle raconte l’histoire rocambolesque et poétique de Poupette, une petite fille vivant en province et qui est envoyée par son père à la capitale pour passer des vacances chez sa maman wallonne et son nouveau compagnon flamand. Par un fâcheux concours de circonstances, elle n’arrive pas dans la bonne gare et se retrouve seule et perdue à Bruxelles. Mais la fillette n’a pas froid aux yeux et est plutôt débrouillarde. Commence alors à la façon d’un film plein de suspense, un grand jeu de piste dans la ville, ses ruelles, ses immeubles, ses monuments et ses rencontres inattendues et souvent saugrenues. Avec son imagination à toute épreuve, elle finira par retrouver son chemin et l’aventure se terminera à la télévision car, c’est bien connu, tout le monde rêve d’y passer un jour…

Pour créer ce spectacle, deux compagnies, l’une wallonne et l’autre flamande, se sont associées – les mêmes qui avaient joué le génial Avaar, accueilli à Quai des Arts en 2010. Leur mise en scène hyperdynamique, drôle et trépidante, reflète la mixité des deux cultures, avec un mélange de comédiens et de marionnettes, d’une musicienne-chanteuse et de manipulateurs, de vidéo et de 3D. Un spectacle joyeux et intelligent, teinté du quotidien des enfants d’aujourd’hui, de l’ambiance du hip-hop urbain, des pièges de la consommation, des inégalités, de la puissance et parfois de l’idiotie de certains médias. Petits ou grands, on rit et on est captivé par cette pièce réjouissante.

> Lire la suite

Les Quatre Saisons

  21/12/2018   
  • Musique classique

Ce concert pour violon et orchestre, rassemblera une trentaine de musiciens de l’ONPL, principalement des cordes.
Au programme, deux fois Quatre Saisons, celles très célèbres de Vivaldi et celles matinées de tango d’Astor Piazzola. Les premières sont pastorales, respirent la nature et donnent une grande importance aux contrastes de la musique. On peut y reconnaître les gazouillis des oiseaux, l’aboiement des chiens de retour de la chasse, l’orage qui gronde, la pluie, le vent, le gel ou encore la lourdeur d’un été chaud. Les secondes sont plus urbaines, liées à la ville bouillonnante de Buenos Aires et dépeignent l’essence de chaque saison plutôt que d’en traduire les sonorités. Celles de Vivaldi composées en 1725 sont les concertos les plus célèbres de l’histoire de la musique, existent dans des centaines de versions et se classent sur le podium des œuvres les plus jouées au monde.

Las cuatro estaciones porteñas de Piazzola, composées à la fin des années 60, sont un évident hommage à celles du maître vénitien. Imprégnées de tango, elles sont pleines d’énergie rythmique, de dissonances, de contrastes entre virtuosité et lyrisme nostalgique,

L’autre particularité de ce concert est qu’il se jouera sous la baguette de l’artiste d’origine coréenne, Ji Yoon Park, qui le dirigera tout en jouant du violon ! Chef d’orchestre et violon solo de l’Orchestre National des Pays de la Loire, fort d’une immense sensibilité artistique, avec elle, les Quatre Saisons de Buenos Aires et leurs aînées se croisent et se repoussent comme pour mieux s’imbriquer, dans un moment musical magnifique, coloré, intense et aérien.

> Lire la suite

Non à l’argent !

  22/12/2018   
  • Théâtre

Pourquoi continuer à s’engueuler dans un HLM quand on peut enfin s’engueuler dans un château ? Richard, qui tourne le dos à 162 millions, va devoir s’expliquer, et plus vite que ça ! Sa femme, sa mère et son meilleur ami ne le lâcheront pas ! La soirée risque d’être très agitée ! Une comédie grinçante et inattendue.

> Lire la suite

La vrille du chat

  12/01/2019   
  • Arts du cirque

Voyez-vous ces dessins animés de Tex Avery, où un coyote, un chat ou un putois s’arrêtent, surpris, suspendus au-dessus du vide, puis font marche arrière avec une distorsion de leurs corps, défiant toutes les lois physiques ? C’est avec cette idée que les 7 barjots virtuoses de Back Pocket ont créé ce spectacle pour donner la même illusion de distordre l’espace et manipuler le temps. Sans effets spéciaux, ni vidéo, ils inventent un cirque animé, ludique où les enchaînements acrobatiques de plus en plus complexes se succèdent au gré d’arrêts sur images, de retours en arrière, d’avances rapides, de ralentis et d’accélérations. Ainsi, une scène de quelques minutes est reprise, amplifiée, déformée selon de multiples points de vue et au seul moyen de l’acrobatie au sol. Explorant l’invraisemblable et l’insolite, dans un esprit burlesque, ils poussent avec leurs corps, les limites du possible.

Après avoir parcouru le monde pendant plusieurs années au sein des plus grandes compagnies internationales comme les 7 Doigts de la Main, le Cirque du Soleil, la Cie DCA Philippe Découflé, cette équipe bruxelloise mais cosmopolite composée d’acrobates, danseurs et contorsionnistes américains, anglais, français… a voulu se retrouver autour d’une première création où se croiseraient leurs passions pour la bande-dessinée, le film d’animation ou le slapstick de Buster Keaton et les prouesses corporelles des arts du cirque. Au-delà d’une démonstration de virtuosité désopilante, il s’agit d’un spectacle chorégraphié, où les ressorts de la dramaturgie magnifient les performances acrobatiques dans un incroyable et bluffant espace de liberté.

> Lire la suite

Les Fabuleux

  15/01/2019   
  • Théâtre d'objets

Les Royales Marionnettes, qui ont été accueillies à diverses reprises aux Renc’Arts à Pornichet, abandonnent le
temps d’un spectacle leurs marionnettes traditionnelles liégeoises, rentrent en salle et proposent une adaptation dépoussiérée des Fables de la Fontaine, en théâtre d’objets. Mais bien évidemment leur esprit truculent, parfois piquant est bien présent. Ainsi l’interprétation très personnelle de chacun des comédiens, agrémentée de manipulations d’objets, insufflent fraîcheur et vigueur aux fables qui se trouvent revisitées, actualisées et résolument décalées. Les ruisseaux prennent la forme de rubans de tissus, les chiens changent de gueule à chaque aboiement, les fourmis n’ont plus aucune règle de conduite et les boîtes de camembert trouvent une seconde jeunesse.

Quatre colporteurs fantaisistes, bonimenteurs au grand cœur, réinventent chacun une fable différente, au gré d’un récit forcément fabuleux sous la forme de petites histoires courtes, en ayant chacun un point de vue personnel et très imagé du texte original en prose. Les morales des Fables sont sublimées, actualisées et résolument modernes. Ce spectacle imaginé et scénographié par Didier Balsaux, le directeur artistique de la compagnie, a bénéficié de la collaboration, pour sa création, d’artistes particulièrement inventifs tels que la talentueuse Agnès Limbos, de la compagnie Gare Centrale pour la mise en scène, Stéphane Filloque, de Carnage Production, comédien-cascadeur et pourfendeur du théâtre établi, pour le travail du jeu d’acteur ainsi que la fine plume exploratrice de Nicolas Turon pour les textes du prologue et de l’épilogue. Un spectacle loufoque à savourer en famille.

> Lire la suite

Hero Corp vs Montréal [Complet]

  A partir du  19/01/2019   
  • Théâtre d'improvisation

Hero Corp est une série télévisée française fantastique et humoristique, imaginée et créée par Simon Astier et Alban Lenoir. Elle conte dans un esprit loufoque et décalé, le quotidien d’une organisation de super-héros avec des pouvoirs décadents qui veut maintenir à tout prix la paix. Cette série a tout de suite rencontré un énorme succès public et s’est poursuivie durant 5 saisons. Elle entretient un lien très fort avec ses fans : les Hérocopains. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les comédiens ont souhaité sortir du cadre du petit écran pour se produire in vivo sur scène lors de matchs d’improvisation, contre les champions en la matière, à savoir les Québécois de la ligue de Montréal.

Si un match d’impro s’inspire du sport et de son esprit de compétition, c’est pour mieux les parodier. Spectacle à part entière, il se joue dans une minipatinoire de hockey où s’affrontent deux équipes de comédiens dans une tenue réglementaire rappelant celle des hockeyeurs. Un maître de cérémonie dit MC anime et chauffe la salle, et un musicien joue en live pour ponctuer les moments forts et quelquefois intervenir dans certaines impros. 3 arbitres énoncent les thèmes et les contraintes de chaque improvisation et comptabilisent les votes du public qui déterminent les gagnants.
Chaque équipe déborde d’imagination pour donner en quelques secondes vie à leurs personnages dans des aventures inattendues avec tous les artifices du théâtre et l’humour comme ingrédient principal. De belles joutes oratoires, dans un show dynamique, chaleureux et une ambiance de folie. Pour leur dernière tournée, ces artistes ont décidé de délaisser les immenses salles où ils jouent habituellement pour se produire dans des théâtres avec une plus grande proximité avec le public. Profitez-en et ne loupez pas ce rendez-vous exceptionnel avec le théâtre d’impro !

> Lire la suite

Piletta ReMix

  23/01/2019   
  • Conte

Ce spectacle raconte l’histoire de Piletta, une petite fille intrépide qui ayant appris que sa grand-mère est gravement malade et qu’elle a besoin d’une fleur de bibiscus pour guérir, va affronter tous les dangers du monde des adultes, pour trouver l’antidote et la sauver. Le chemin sera semé d’embûches et de rencontres qui feront grandir l’héroïne. Si l’histoire est forte, belle et drôle, la particularité de ce spectacle est qu’il est conçu comme une fiction radiophonique pour les oreilles et les yeux. Les spectateurs sont équipés d’un casque et voient devant eux les comédiens, bruiteurs, électro-musiciens, mixeurs qui donnent vie à 13 personnages. Les voix sont reprises dans les micros, les bruitages réalisés sur le vif à l’aide d’ustensiles insolites et la musique jouée en direct live. Le tout est mixé aux petits oignons. Tout y est fait par et pour le son, ce qui donne une intensité émotionnelle vraiment forte. L’imagination des petits et des grands peut donc carburer à plein régime, pour vivre pleinement ce conte d’aujourd’hui, fantaisiste et haletant, à la fois spectacle et fiction radiophonique. Prix de la Ministre de la Culture de Belgique et Coup de coeur de la presse du festival de Huy 2016.

> Lire la suite

Jamais Seul

  01/02/2019   
  • Théâtre

Tout seul dans son garage, André organise des matchs de foot imaginaires. Émilie passe ses journées à danser et à s’inventer des histoires. Patrick s’est fait quitter par sa femme et ne s’en remet pas. Colette travaille au parc d’attractions. Colette, André, Patrick, et Émilie sont quelques-uns des 40 personnages de ce spectacle qui met en scène le petit peuple des jours qui se suivent et se ressemblent. On découvre leurs attentes, leurs amours, leurs rêves plus ou moins cabossés. Ce n’est pas forcément gai, ni triste mais c’est surtout débordant d’énergie, de pulsion de vie.

> Lire la suite

Vous n'aurez pas ma haine [COMPLET]

  05/02/2019   
  • Théâtre

« Vendredi soir, vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils, mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son cœur.».
Ainsi débute la lettre, écrite par Antoine Leiris et publiée sur Facebook, trois jours seulement après l’attaque du Bataclan au cours de laquelle a péri son épouse. Puis dans un récit plus long, son premier livre, le journaliste témoigne de façon délicate, profonde et légère, du chemin intime de deuil et de résilience qu’ils vivent, son fils et lui. Comment la vie doit continuer malgré tout ?
Adaptée dans une version théâtrale, avec une mise en scène épurée qui ne cherche pas le spectaculaire, cette pièce porte magnifiquement, avec pudeur, délicatesse et générosité, la lueur d’espoir et de douceur du texte original. Raphaël Personnaz, talentueux comédien de théâtre et de cinéma, fait entendre une parole de vie, d’amour et d’espoir avec sobriété et justesse. Soutenu par quelques discrètes notes de piano – composée par Antoine Salher et jouée par Lucrèce Sassela – il transmet avec vitalité et sans pathos, le témoignage poignant du cauchemar des premiers jours, le combat contre la douleur et la reconstruction. Plus qu’un spectacle, c’est une ode à la vie, à l’amour qui terrasse la haine !

Après La fin du monde est pour dimanche (François Morel), Ancien Malade des Hôpitaux de Paris (Olivier Saladin), et avant Moi et François Mitterrand (Olivier Broche), c’est le 3e spectacle mis en scène par Benjamin Guillard – originaire de Savenay et Pornichétin de cœur – que Quai des Arts accueille. Un spectacle justement récompensé par le Molière 2018 du Meilleur seul en scène.

> Lire la suite

Danser Casa

  06/02/2019   
  • Danse

Mourad Merzouki et Kader Attou, deux monstres sacrés de la danse hip hop, se retrouvent autour de huit danseurs marocains virtuoses, les meilleurs danseurs de Casablanca. Ils démontrent ensemble l’universalité de cette danse issue de la culture urbaine. Sur des musiques passant de sonorités slaves à des mélodies arabo-andalouses les corps se touchent, s’enlacent, s’emmêlent dans des combinaisons superbes. Tout est charnel et terriblement humain.
C’est beau et grandiose.

> Lire la suite

Bonbon Vodou / Barbara Carlotti

  08/02/2019   
  • Chanson

Artiste pluridisciplinaire et touche à tout, Barbara Carlotti, plusieurs fois nominée aux Victoires de la Musique, offre des concerts atypiques à la croisée des arts. Ses diverses collaborations avec des musiciens de tous styles, ne cessent d’enrichir sa pop envoutante et élégante. Tour à tout moqueuse, incisive, joueuse, douce et même parfois érotique, elle nous invite à découvrir dans ses chansons ses états d’âme. Ainsi avec Magnétique, son dernier album, elle révèle sa passion pour les rêves fantasques qui chevauchent nos nuits. Sur scène, cela se traduit par une palette musicale hypnotisante d’images et de fantasmes oniriques qui nous plonge dans l’univers surréaliste de la beat génération dont elle est issue. Avec une jolie voix grave, la chanteuse rêveuse et lumineuse, se fait tantôt mélancolique, tantôt observatrice, et s’amuse de ses désirs. Avec elle, la sensualité chic, le dandysme d’un esprit rock, la fébrilité enchantée du live sont à la fois proches et mystérieux. Le résultat est addictif.

> Lire la suite

" Allez jouer dehors ! "

  12/02/2019   
  • Chanson

Après 15 années de tournée et divers projets musicaux en direction d’un public adulte, Thomas Pitiot nous revient avec des chansons concoctées plus particulièrement pour des oreilles enfantines. Le chanteur voyageur qui n’a pas son pareil pour raconter en chanson des tranches de vie d’ici, souvent émouvantes, sur des rythmes africains, invite cette fois le jeune public à aller jouer dehors pour goûter à la richesse que procurent les rencontres. Guitare en bandoulière, chemise à fleurs et sourire aux lèvres, bien accompagné de Michel Kanuty aux claviers et d’Yvan Descamps aux percussions, le chaleureux et joyeux troubadour, avec toujours la tendresse à fleur de peau, enchaîne les refrains pour évoquer les gens, petits ou grands et leurs belles différences qui les rendent si riches.

Dans ces chansons aux rythmes bien balancés, aux parfums d’ailleurs et ensoleillés, on retrouve des animaux qui parlent en verlan, une cousine qui pendant la récréation rivalise avec les garçons, un carnaval où tout le monde est invité à venir même les enrhumés, les chapeaux enchantés de l’ami Paco, une mamie qui glisse des secrets en faisant des bisous d’amour dans l’oreille, des bouquets de prénoms qui résonnent joyeusement dans une classe sans frontières, une petite fille nommée Balakissa bien ennuyée pour faire du ski à Bamako et bien d’autres choses encore, à entendre, à voir, à chanter et à danser. Plus qu’un concert, un rayon de soleil pour donner des couleurs chaudes à l’hiver.

> Lire la suite

G.R.A.I.N [Complet]

  26/02/2019   
  • Théâtre

Après l’énorme succès de La Famille vient en mangeant, Marie-Magdeleine revient avec un nouveau seule-en-scène dans lequel son propre personnage débarque au G.R.A.I.N.- le Groupe de Réhabilitation Après un Internement ou N’importe - dans un préfabriqué douteux pour animer un stage de théâtre le temps d’une folle journée.

On retrouve avec plaisir la brillante interprète, qui endosse à nouveau huit personnages, passant de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante, jouant sur les intonations, les mimiques et les regards. Il y a Laurence, stressée, même si elle a déjà fait du théâtre, la sexy Sophie, Patrick et sa mobylette qui assiste au stage un peu par hasard. Les membres du G.R.A.I.N. se révèlent drôles, attachants, un peu perdus… et gentiment cinglés ! Toute une galerie de personnages tous plus bancals les uns que les autres qui nous entraîne dans l’exploration des soubresauts de l’humanité, lorsqu’un fichu grain fait dérailler la machine… Une farce sur la représentation de la folie et la folie de la représentation où il sera peu ou prou question de Schumann, Van Gogh, Marilyn, Batman et des troubles du comportement. Tout le spectacle repose ainsi sur la porosité de cette frontière entre moquerie et compréhension, décence et démence, méfiance et acceptation. La comédienne, extrêmement talentueuse, délicate tout en flirtant parfois avec le trash, sert une piéce oscillant entre émotion et hilarité, imprévisible jusqu’à la fin.

> Lire la suite

It Dansa

  02/03/2019   
  • Danse

Seize jeunes danseurs et virtuoses issus des quatre coins du monde redonnent vie, avec énergie et enthousiasme, à deux pièces issues du répertoire Whim et Kaash et présentent La Fiesta, création particulièrement enlevée et inventive d’une chorégraphe catalane, dans cette soirée en trois parties qui regorge de talent, de fougue et d’impertinence.

> Lire la suite

Orchestre Symphonique de Saint-Nazaire

  03/03/2019   
  • Musique classique

Les 50 musiciens de l’Orchestre Symphonique de Saint-Nazaire reviennent à Quai des Arts pour inviter le public à faire un tour du monde musical et envoûtant. Et ce, en interprétant les œuvres de ces magiciens des notes qui ont parcouru l’Europe et le Monde, tout en s’inspirant de l’émotion de ces voyages pour donner libre cours à leurs inspirations. De Debussy à Elgar ou encore Saint-Saëns, ces compositeurs ont réussi à transposer leurs expériences vécues dans des partitions particulièrement riches, qui évoquent une multitude de paysages musicaux.

Mise à l’honneur tout au long de ce concert, la harpe nous emmènera sous le magnifique ciel étoilé de la capitale du Portugal, dans Une nuit à Lisbonne de Camille Saint-Saëns. Puis, ses lignes mélodiques nous guideront au-dessus du tapis symphonique plein d’emphase et de nuances, déroulé par l’orchestre avec Les danses sacrée et profane ou encore dans Le Clair de lune de Debussy. L’épopée musicale prendra une dimension plus poétique, avec une invitation au rêve et à ouvrir les fenêtres de l’imaginaire, avec les interprétations pleines de sensibilité du Salut d’amour ou de la Chanson de matin du compositeur et chef d’orchestre britannique Sir Edwar Elgar. Enfin, la harpe accompagnera toujours l’orchestre au cœur de la Symphonie n° 1 de Saint-Saëns et de son majestueux final du 4ème mouvement. Un voyage musical riche et mélodieux qui ravira tous les amateurs d’émotions musicales qu’ils soient mélomanes ou non.

> Lire la suite

Boîte de nuit

  06/03/2019   
  • Théâtre musical

M. Paul et Michel ont décidé de quitter leur Boîte à gants pour investir dans une Boîte de nuit. Fameux marchands de sable, ils ont très envie de vous raconter tous les secrets, recettes et ficelles de leur métier et qui ils sont. Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur ce continent inexploré qu’est le sommeil sans jamais oser le demander, vous sera révélé en chansons, musiques – orgue de barbarie, harmonica, percussions – magie et en danse.
Tout, tout, vous saurez tout sur les rêves, la peur du noir, les somnambules, la douceur de la nuit, les cauchemars… Mais aussi la réponse à des questions que tous les enfants se posent : le dodo était-il un animal de nuit ? Pourquoi les insomniaques sont-ils insensibles au sable ? Comment endormir les Inuits au Pôle Nord ? Comment réveiller les Touaregs dans le désert ? Que penser des petits sablés ? Pourquoi la musique permet de dormir du « sommeil du juste » ? Ces deux enchanteurs fabriqueront également devant vos yeux, rien que pour vous, le sable qui correspond à chacun de vos dodos. Ils ne manqueront pas de vous jouer les différents rythmes du sommeil - ces fameux rythmes dont tous les spécialistes nous parlent mais qu’on n’entend jamais - car oui, ils sont audibles et raviront vos oreilles. Vous repartirez avec l’envie irrésistible de dormir mais attention ce spectacle loufoque est loin d’être soporifique. Après tout, ils sont Marchands de Sable, pas Marchands de Rêves !

> Lire la suite

Eskelina / Lili Cros & Thierry Chazelle

  08/03/2019   
  • Chanson

« La petite suédoise de la chanson française » revient à Quai des Arts avec un nouveau spectacle dont les chansons ont été écrites et composées en compagnie de Christophe Bastien (Debout sur le Zinc), Florent Vintrigner (La Rue Kétanou) et Batlik. Elle y affirme son identité de sa voix délicate et ensorcelante, notamment pour elle-même et pour tous les autres, le droit d’être qui on veut. En l’occurrence, une femme qui révèle sa féminité forte et sensuelle. Entre la flamboyance ardente d’une Lhassa et le charme mutin d’une Emily Loizeau, Eskelina explore toute la palette de sa personnalité avec l’assurance d’une séductrice qui ne se laisse enfermer ni par la société, ni par la bien-pensance. Un folk féminin, voyageur, engagé et libertin se faisant parfois rebelle. Un univers singulier, quelque part entre Joan Baez, Leonard Cohen et Maxime Le Forestier à découvrir sur scène.

> Lire la suite

Moi et François Mitterrand

  A partir du  11/03/2019   
  • Théâtre
  • Humour

Juste après sa rupture avec Madeleine, un petit monsieur à la vie très ordinaire écrit à François Mitterrand qui vient d’être élu Président de la République, pour le féliciter. Il reçoit pour réponse une lettre type dont il décrypte, derrière les mots, les virgules et les non-dits, une signification insoupçonnée. Il continuera cette correspondance pour raconter ses vacances à Charleville-Mézières, ses joies et malheurs et prodiguera même des conseils à tous les Chefs d’État français suivants, de Jacques Chirac à Emmanuel Macron, qui tous lui répondront.

Outre le superbe texte farfelu qui est une vraie fête du verbe et le comique de répétition avec des jeux de mots drôles et efficaces, ce spectacle est touchant de par l’histoire de ce type banal. Second couteau à vie, si solitaire et perdu, il côtoie par voie postale les maîtres du monde, et s’invente une vie à travers ces nouveaux amis. Il est plein d’imagination et devient obsédé par cette correspondance folle et inattendue. Plus que l’histoire qu’il refait avec sa grande hache, c’est son histoire qu’il fabrique à partir du vide. Il est formidablement interprété par Olivier Broche, complice de François Morel, Yolande Moreau et Olivier Saladin dans Les Deschiens. C’est terriblement désopilant et émouvant. L’auteur, Hervé Le Tellier, est mathématicien de formation et membre de l’Oulipo. Grand prix de l’humour noir en 2013 pour ses Contes liquides, il a écrit romans, poèmes, nouvelles, billets pour Le Monde et est l’un Des Papous dans la tête de France Culture.

> Lire la suite

Feu! Chatterton + 1ère partie

  16/03/2019   
  • Chanson
  • Musiques actuelles
  • Rock

Quel bonheur ce fut, le 20 février 2016, de recevoir à Quai des Arts, Feu! Chatterton pour un concert fabuleux qui reste dans toutes les mémoires. Un bonheur qui est encore plus grand de les accueillir à nouveau cette saison avec leur nouveau spectacle autour des chansons de leur dernier album : L’oiseleur.
« Du verbe, du style et de la fougue nichés dans un écrin d’élégance et de romantisme », est l’une des belles définitions qui présente le mieux ce quintette de dandys parisiens qui incarne la relève du rock français. Emmené par son charismatique chanteur Arthur Teboul, avec des textes à la plume aiguisée et aux paroles ambitieuses, ce véritable groupe n’a pas son pareil pour composer des mélodies pop ravageuses qui sur scène, délivrent une énergie et une ivresse électrisante et sauvage. Ils aiment explorer de façon vertigineuse et sensuelle, les recoins de la mémoire amoureuse avec une ferveur, une flamme qui fait feu de tout bois. Nourri de slam et de littérature, le lyrisme du verbe est porté haut sur des instrumentations tantôt rock, électro ou chanson. Dans une scénographie belle et séduisante, leur nouveau show est une ôde à la jeunesse insouciante, et au romantisme baroque. Entre rock incandescent, élégance flamboyante et nostalgie poignante, leur nouveau concert est la promesse d’un live habité et lumineux, rageur et tendre, captivant et envoûtant.

> Lire la suite

Mon royaume pour un cheval [COMPLET]

  19/03/2019   
  • Théâtre

Dans une mise en scène excentrique et minimaliste, trois excellents comédiens racontent l’histoire de Roméo et Juliette en se permettant quelques interférences avec d’autres pièces de Shakespeare comme Hamlet, Le Roi Lear ou encore Macbeth. Il s’agit d’une forme hybride et décapante où l’histoire choisie vaut tout autant que la découverte de l’homme qu’était Shakespeare et le théâtre de son époque. Une pièce sans cesse interrompue par de brèves recontextualisations historiques et sociales, très croustillantes. Imaginez un spectacle où seraient réunis les meilleurs moments des plus célèbres pièces de Shakespeare. C’est finalement ce que propose le Théâtre des Crescite dans Mon royaume pour un cheval. Une heure pour transmettre la plus belle des histoires d’amour, avec un jeu juste et jubilatoire et quelques accessoires. Un spectacle tout terrain, sans décor ni lumière, mais avec une mise en scène très dynamique et beaucoup d’humour. Une pièce qui conjugue, énergie, inventivité, ruse avec les principaux thèmes de l’auteur anglais et son œuvre gigantesque qui fait encore écho dans le monde du XXIe siècle.
Un spectacle savoureux, désopilant à vous donner ou redonner le goût de Shakespeare !

> Lire la suite

Capilotractées

  23/03/2019   
  • Arts du cirque

Voici deux artistes d’origine finlandaise passionnées par le cirque. L’une est à la base fildefériste et a collaboré avec les Colporteurs. L’autre est trapéziste et fait partie de la grande famille du Galapiat Cirque. Les deux ont la fibre capillaire solide et la crinière abondante.

De leur rencontre est donc née la folle envie de remettre au goût du jour une discipline fantasmatique du cirque forain, pratiquement disparue : la suspension par les cheveux. Leurs chevelures nattées et accrochées l’une à l’autre par le chignon, les deux artistes se font tour à tour lutteuses ou trapézistes au bord d’un fatal déséquilibre. Elles s’imposent comme de vraies-fausses sœurs siamoises, défiant le bon sens et la pesanteur…

Se jouant de l’image des corps en lévitation, elles mettent en scène un cabaret décalé, traversé d’envolées enjouées qui sont autant de pieds de nez à la puissance symbolique du scalp.

Maniant guitare, ukulélé et déroutantes anecdotes, le duo d’amazones déploie un
éloquent imaginaire autour de la vedette incontestée de cet acrobatique entresort contemporain : le cheveu. Drôle d’agrès pour défier les lois de la gravité.

Conscientes de la dose de tragique que porte en elle l’image de la suspension capillaire, les deux complices ont pris le parti d’en explorer la part d’absurde, d’en rire et de se moquer d’elles-mêmes. Un spectacle pas du tout tiré par les cheveux mais au contraire, tour à tour réjouissant, poétique, magique et décoiffant !

> Lire la suite

White Dog [Complet]

  A partir du  29/03/2019   
  • Théâtre
  • Marionnettes

L’intrigue de White Dog se déroule dans l’Amérique des années 60 en proie à de violents conflits internes. Martin Luther King vient d’être assassiné et la communauté noire lutte sans relâche pour la défense de ses droits civiques. C’est dans ce contexte que le couple formé par l’écrivain Romain Gary et son épouse, la sublime actrice Jean Seberg, recueille un chien abandonné et s’y attache. Mais l’animal, d’apparence si douce et affectueuse, révèle parfois un visage terrifiant et une forte agressivité en direction des gens de couleur. Convaincu qu’un animal, au même titre que les hommes, ne naît pas raciste, le couple commence alors une enquête, aux allures de thriller, pour essayer de comprendre et tenter de guérir l’animal.

Dans une scénographie en papier mouvante sur un plateau tournant, renforcée par la mise en scène ciselée et inventive, jeux de lumière, projections, marionnettes de toutes tailles et acteurs sont réunis pour réécrire en direct ce poignant récit autobiographique. Au rythme d’une batterie jazz aux sonorités afro-américaines, dans un déroulé haletant et cinématographique, cette histoire raconte une société meurtrie et meurtrière, aux multiples zones d’ombre.
Le drame domestique déclenché par le chien fait écho à l’histoire en marche. Comment sortir de la haine ? Comment réapprendre l’humanité ? Un spectacle puissant, digne d’un film à suspens et un tourbillon d’émotions, sur un sujet d’une terrible actualité.

> Lire la suite

"Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour"

  02/04/2019   
  • Théâtre musical
  • Conte

Quai des Arts et Yannick Jaulin, c’est une belle et longue histoire d’amour. Or l’amour, que ce soit envers ses congénères, ou de sa langue maternelle, est le sujet de sa nouvelle création. Enfin plutôt des deux nouvelles créations, car pour traiter du sujet, il a imaginé deux spectacles. Le premier en duo avec un musicien consacré aux langues maternelles qui se meurent et le second en trio avec deux autres musiciens pour évoquer l’amour dont il est bien plus facile de parler dans la langue avec laquelle on a grandi. Ainsi est né le projet Ma langue mondiale.

Voici ce qu’en dit Yannick : «Dès le départ, je n’ai pas su comment faire pour traiter ma schizophrénie linguistique. Je n’arrivais pas à faire rentrer les deux morceaux de mon cerveau dans un seul spectacle. Il me fallait deux volets à ce spectacle : un carré et un rond, un binaire et un ternaire, deux spectacles musicaux. Le premier simple et carré pour la périphérie, le second rond et mouvant pour le centre. (…). Des lieux différents, un même territoire.»

Pour l’occasion Quai des Arts et l’Espace Culturel Sainte-Anne à Saint-Lyphard ont souhaité s’associer pour ces deux spectacles de mots et de musiques, sur finalement un seul sujet : l’amour de la langue et la langue de l’amour. Ma langue maternelle va mourir… se jouera St Lyphard le mardi 2 avril et Causer d’amour, le lendemain à Pornichet. Avec une proposition tarifaire préférentielle réservée aux abonnés de chacune des salles (dans la mesure des places disponibles) pour pouvoir vivre ces deux créations : soit 1 PASS 2 spectacles à 24€ pour ceux et celles qui veulent voir les deux, sachant que chacune de ces créations peut se voir indépendamment.

"Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour" :

Parler, disserter, digresser sur la langue. Parler de l’histoire du français, de sa fabrication siècle après siècle. Parler de sa langue maternelle, de l’éradication des patois. D’avoir fait de l’humiliation la norme pour imposer le français. Ça faisait quelques temps que le sujet trottait dans la tête du conteur d’origine vendéenne, comme un caillou dans une chaussure mal lacée. Il lui fallait alors prendre le bâton de pèlerin et celui de la parole pour une marche, une randonnée d’Aubigny en Vendée jusqu’à Pougne-Hérisson en Gâtine. Écouter, collecter des histoires de langue, de français et de patois. Et raconter. Telle est la genèse de ce spectacle aux allures de conférence où, sur les pas du Grand Meaulnes et du Petit Poucet, Yannick Jaulin entame, avec le verbe haut, la faconde chatoyante et l’humour malicieux, un voyage initiatique au pays des mots fondateurs d’identité. Sur scène, il est accompagné du talentueux musicien Alain Laribet, Béarnais du monde, le fils de berger qui marche sur les cimes en n’oubliant pas son passé.

> Lire la suite

Causer d'amour

  03/04/2019   
  • Théâtre
  • Conte

Quai des Arts et Yannick Jaulin, c’est une belle et longue histoire d’amour. Or l’amour, que ce soit envers ses congénères, ou de sa langue maternelle, est le sujet de sa nouvelle création. Enfin plutôt des deux nouvelles créations, car pour traiter du sujet, il a imaginé deux spectacles. Le premier en duo avec un musicien consacré aux langues maternelles qui se meurent et le second en trio avec deux autres musiciens pour évoquer l’amour dont il est bien plus facile de parler dans la langue avec laquelle on a grandi. Ainsi est né le projet Ma langue mondiale.

Voici ce qu’en dit Yannick : «Dès le départ, je n’ai pas su comment faire pour traiter ma schizophrénie linguistique. Je n’arrivais pas à faire rentrer les deux morceaux de mon cerveau dans un seul spectacle. Il me fallait deux volets à ce spectacle : un carré et un rond, un binaire et un ternaire, deux spectacles musicaux. Le premier simple et carré pour la périphérie, le second rond et mouvant pour le centre. (…). Des lieux différents, un même territoire.»

Pour l’occasion Quai des Arts et l’Espace Culturel Sainte-Anne à Saint-Lyphard ont souhaité s’associer pour ces deux spectacles de mots et de musiques, sur finalement un seul sujet : l’amour de la langue et la langue de l’amour. Ma langue maternelle va mourir… se jouera St Lyphard le mardi 2 avril et Causer d’amour, le lendemain à Pornichet. Avec une proposition tarifaire préférentielle réservée aux abonnés de chacune des salles (dans la mesure des places disponibles) pour pouvoir vivre ces deux créations : soit 1 PASS 2 spectacles à 24€ pour ceux et celles qui veulent voir les deux, sachant que chacune de ces créations peut se voir indépendamment.


Causer d'amour :

Dans ce second volet de Ma langue mondiale, il sera question de l’amour des mots et des mots d’amour, en partant du constat : « qu’aimer, c’est accepter le pouvoir d’histoires qui résonnent si fort en nous qu’elles nous aveuglent ». En tant que fils de paysan, Yannick Jaulin dit qu’il est né au pays de l’amour vache. Il y sera donc question de vétérinaires, de caillebottes, de barbe bleue et autres princes charmants défroqués. Depuis toujours avec sa langue maternelle, il parle d’amour, qu’il conjugue à tous les temps au travers d’histoires passionnantes, drôles et poétiques : amour de la cruauté, des ratés, mais aussi des hasards lumineux et des rencontres ensorceleuses. Il prend le sujet, l’embrasse avec sa gouaille unique et le partage avec deux musiciens complices au violon et à la contrebasse. Plus qu’un spectacle, un voyage onirique et musical, prétexte pour faire la plus belle des déclarations à une langue qu’il aime plus que tout et qu’il nous fait aimer aussi, en nous affirmant que les arbres les plus tordus sont les plus attachants et les plus mémorables…

> Lire la suite

COME PRIMA

  06/04/2019   
  • BD concert

Come Prima raconte les retrouvailles de deux frères à la fin des années 50. D’origine italienne et de caractères fort différents, ils ont été séparés vingt ans plus tôt lors de la montée du fascisme en Italie. Fabio et Giovanni entreprennent alors, en Fiat 500, un voyage de retour pour retrouver leur père très malade. Ce road-movie sera émaillé de souvenirs, de silences, de disputes et de rencontres inattendues.

Ce spectacle est l’adaptation d’une bande dessinée d’Alfred, auteur Bordelais, qui a reçu pour cet album le prestigieux Fauve d’Or du Festival International de Bande Dessinée d’Angoulême en 2014. Dans la foulée, les élégants musiciens, également Bordelais, du groupe Splendor In The Grass composent une musique originale expressionniste. Une fusion musicale d’inspiration post-rock avec parfois des clins d’œil aux rythmes traditionnels italiens pour un quatuor avec violon, mandoline, guitares, batterie, trompette et xylophone.

Une partition musicale qui brise le cocon du simple accompagnement sonore et sur laquelle s’appuie le vidéaste Benjamin Lacquement. Il construit un film vidéo reprenant la quasi intégralité des images et des textes de la bande dessinée, montés en empruntant au cinéma son langage et ses enchaînements de plans – zooms, travellings, fondus enchaînés – pour faire vivre ce récit et traduire les feux mal éteints d’une dissension familiale qui remonte loin. Sur l’écran géant les images des cases de la bande dessinée défilent pour conter cette fiction poignante, sur un fond de tension permanente et de nostalgie affective. Le spectateur devient alors lecteur emporté par une émotion touchante, à la fois visuelle, musicale et littéraire. Une forme de spectacle originale, inventive, forte pour une expérience rare et intense à partager en famille.

> Lire la suite

Le Porteur d'histoire [COMPLET]

  25/04/2019   
  • Théâtre

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que
la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents. Quinze ans plus tard, au coeur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. Elles ont été entraînées par le récit d’un inconnu à la recherche d’un amas de livres frappés d’un étrange calice et d’un trésor colossal accumulé à travers les âges par une légendaire société secrète…

Le Porteur d’Histoire est une chasse au trésor littéraire, une suite de récits abracadabrants qui s’enchaînent à la manière de « marabout, bout de ficelle », où apparaissent pêlemêle Alexandre Dumas, Marie-Antoinette, Delacroix et une mystérieuse Adélaïde. C’est une quête vertigineuse à travers les continents, en même temps qu’un roman, un film, un conte, une légende, un feuilleton haletant, un périple à travers le temps. Sur un plateau nu, si ce n’est deux portants chargés de costumes et cinq tabourets, dans une mise en scène ingénieuse, cinq comédiens endossent les habits et personnalités d’une myriade de personnages sans sortir de scène ni changement de décor. Ils miment le verre qu’ils boivent, sautent entre les tombes d’un cimetière imaginaire, conduisent une voiture… dans un tourbillon cocasse et délirant. Une pièce magnifique et touchante qui nous parle avec énergie des pouvoirs illimités de l’imaginaire et des livres, tout en ravissant nos yeux et nos oreilles. Un énorme succès auprès du public qui a été récompensé par les Molières du Meilleur Auteur et de la Meilleure Mise en scène en 2014.

> Lire la suite

YVES JAMAIT / Camille et Gabriel Saglio [COMPLET]

  04/05/2019   
  • Chanson

Après le Bar à Jamait, concert inoubliable pour fêter les 10 ans de Quai des Arts en 2015, Yves Jamait est de retour avec son nouveau spectacle. Toujours avec l’indétrônable casquette gavroche vissée sur la tête, cette voix à la gouaille éraillée si particulière et si ensorcelante. Sur scène, sa simplicité, sa sincérité, sa générosité et son plaisir partagé font de chacun de ses concerts un moment unique. Sa plume vive et alerte n’en finit plus de faire résonner les mots dans des textes ciselés qui puisent leur pertinence dans un imaginaire populaire fait de bistrots et de figures ouvrières, de rencontres et de séparations, de rêve et d’amitié, d’amour et de mélancolie, de questionnements et de révolte. Il fait entendre une voix pleine de vérité qui fait rimer panache populaire avec excellence. Sur des mélodies inspirées de jazz, de java, de rock, de musette, de tango ou de rythmes latinos, il vit et donne vie à ses chansons sur scène. Une ambiance joyeuse, émouvante, chaleureuse, enthousiaste et conviviale où l’on ressent une belle et grande complicité avec ses musiciens ainsi qu’avec le public toujours plus nombreux. Un concert d’Yves Jamait, c’est des souvenirs enchanteurs pour toujours !

> Lire la suite

Les déclinaisons de la Navarre

  09/05/2019

Deux danseurs espiègles partent d’une séquence à l’eau de rose d’un téléfilm dans laquelle Henri de Navarre rencontre la future reine Margot. Ils décident de rejouer cette scène à l’infini et à leur manière, du drame romantique à la comédie burlesque. Un duo aux allures de Monthy Python devenus danseurs avec une chorégraphie aussi inventive que drôle. Et pourtant la danse y est contemporaine, précise, exigeante, sans que les danseurs ne se prennent jamais au sérieux. Un spectacle entre humour absurde et folie légère.

> Lire la suite