Aller au contenu principal
IMBERT
Samedi 26 Novembre
IMBERT IMBERT / LA PIETA

IMBERT IMBERT

Depuis près de 15 ans, cet enfant du désordre promène avec un talent indéniable une identité musicale très originale. Son style ose des fugues spontanées entre chanson, jazz et rock. Âme d’écorché vif et d’éveilleur de conscience, il crée des chansons salvatrices et précieuses aux allures de poèmes mélodiques. Certaines parlent du mal de vivre, de chagrins d’amour, de noires pensées. D’autres chantent la vie à pleines mains ou louent la nostalgie des lendemains heureux. Sur scène, ce qui frappe, c’est sa relation fusionnelle avec sa contrebasse, aussi haute et plus large que lui. Il est arc-bouté à son corps volcan. Sa voix chaude et puissante au timbre envoûtant exprime toute la tendresse fragile, souriante, à fl eur d’archet d’un artiste lumineux et généreux qui trace son sillon en dehors des chemins battus. Pour ce concert, il sera en quartet pour un voyage aussi poétique que vertigineux, musicalement truffé d’émotions à l’état pur. D’autant qu’il sera accompagné au chansigne d’Igor Casas, véritable complice, qui donnera aux chansons une autre dimension en chantant avec ses mains.

 

LA PIETA

Voici une artiste inclassable, autrice-compositrice-interprète à forte personnalité. Après avoir navigué sur des rythmes rock et fl irté avec le rap, elle revient avec un spectacle qui fait la part belle à la chanson. À coeur-fendu, elle parle de ce qui la dérange, la révolte, mais elle caresse aussi l’espoir d’un monde meilleur et encourage la tolérance envers ceux qui ne sont pas dans la norme. Elle dévoile un univers intense, à la fois sensible et sincère, à l’insolence généreuse. Ses concerts sont des moments uniques à vivre, forts et propices à la communion. Accompagnée de 2 musiciens l’un à la guitare, le second aux arrangements électroniques, elle chante l’amour et déverse son fl ow comme un navire qui surferait sur une mer agitée. Suite à sa participation à des ateliers LSF, elle a intégré, dès la création de ce nouveau spectacle, Carlos Carreras un chansigneur. Avec la volonté de chorégraphier la langue des signes pour qu’on retrouve le sens des mots dans un concert duquel on sort avec la sensation que la société se porte un peu mieux, que le monde tourne un peu plus droit.

 

Des gilets vibrants permettant d’avoir le rythme de
la musique seront mis à disposition des spectateurs
sourds et malentendants.

La Pieta croise la rage du rock, la verve du rap et
la chaleur de la chanson. C’est une boule d’énergie
qui boxe avec les mots et les sons. Le Monde

La presse en parle

  • fauteuil Accessibilité Handicap Moteur
  • malvoyant Accessibilité Handicap Visuel
  • sourd Accessibilité Handicap Auditif
  • viasage Accessibilité Handicap Mental

PARTENAIRES

logo ouest france logo haut parleur logo wik